?

Log in

No account? Create an account
 
 
tifa_lee
05 October 2012 @ 12:09 am

Moi et mon fameux vide existentiel sur lequel je reviens constamment sous divers angles...


A force de rester cocooné dans notre routine, pour rendre la banalité moins médiocre, on conble les vides ...avec des choses dérisoires, on s'accroche à des détails futiles, à du matériel, et on finit par trouver que les évènements se déroulent de façon tout à fait naturelle alors que ça ne devrait pas être le cas. Ou alors c'est moi qui ne devrait pas m'attarder à trouver que c'est anormal?

S'appliquer à ce que le frigo soit toujours remplis des meilleures choses, s'acharner à créer une décoration parfaite dans le lieu de vie, modeler indéfiniment notre identité virtuelle à travers nos diverses pages, profils, blogs... Et cette boucle par laquelle s'enchainent les évènement chaque jour pareil.. finit par nous sembler normale, peut etre pas agréable, mais pas désagréable non plus, une sorte de confort un peu facile avec les petites habitudes qui se répètent sans arret sans arret sans le stress de l'imprévu. 
Des fois j'en arrive à me dire que je ne pense plus qu'à ça: "Oh mon dieu il n'y a plus de lait c'est dramatique faut faire des courses absolument! Qu'est ce que je peux améliorer encore? Qu'est ce que je peux cuisiner? Qu'est ce que je vais ajouter aux murs de la chambre pour la rendre plus familière?" ... c'est pitoyable quand j'y pense.  
Je ne suis pas du genre anarchiste révolutionnaire comme certains s'imaginent l'être, mais... oui, concrètement, on s'engouffre dans la chaine de la consommation et on laisse notre esprit s'endormir sur ses lauriers, peut-être parce qu'on ne sait pas comment combler le vide existentiel. Quoique en réalité... je crois que la plupart des gens ne se posent même pas la question, c'est juste moi qui bugue sur mon vide existenciel à toutes les sauces.


Ce qui me fait le plus peur là dedans, c'est que le temps fuit entre mes doigts sans qu'il n'y ait quoi que ce soit de remarquable pour ponctuer les semaines qui s'écoulent. C'est juste un tas de journées identiques, au point que j'en perds la notion du temps. Les journées sont pourtant longues quand elles sont ennuyeuses, du temps gaspillé, à se dire "Vite qu'on en finisse" pour ensuire totalement zapper ces 24h sans intérêt de notre mémoire. Arrive ainsi cet étrange phénomène où plus les journées sont ennuyeuses, plus les mois passent "vite",  en réalité ils ne passent pas vite mais juste "sans qu'on s'en aperçoive", parce qu'ils n'ont rien de notable les uns des autres.


Et donc, quand je prends de la distance avec tout ça, cette pseudo-complaisance dans les petites habitudes imperturbés, cette façon de vivre passivement sa propre existence selon un schema tout calculé, ce matérialisme sous jacent qui devrait sauter aux yeux, bah...c'est dur d'y retourner pertinemment le sourire aux lèvres après avoir re-pris conscience de la réalité.
    Quand je pars découvrir le monde qui m'entoure, que je suis en admiration au bord d'une falaise avec le vent et l'odeur de la mer qui m'entoure jusqu'à l'horizon infini, et que j'ai l'impression que mon coeur va éclater tellement il est pleins de vie et d'air frais et du sentiment qu'il y a de la beauté partout autour de moi, je ne peux pas accepter aussi simplement de retourner entre mes 4 murs vides.
    Surtout que ces moments là, sont les seuls où j'ai la sensation de voir le temps se dérouler. Où une journée, bien que passionnante, semble longue et pleine de possibilités tellement il y a de nouvelles choses à faire. Où 1h a toute son importance.


Si au moins j'avais quelque chose d'important pour quoi vivre. Là c'est juste la bouffe et internet qui me lèvent le matin, autant dire que j'ai souvent du mal à me lever... Récemment j'ai avoué à quelqu'un que ma raison de vivre actuelle, et ce  depuis plusieurs années, c'est me dire qu'un jour je voyagerais partout, il m'a répondu que c'est une vision bien triste, pourtant c'est ce que je me dis pour ne PAS être triste justement!! Si c'est triste comme but dans la vie, alors je ne sais plus quoi faire ._.  C'est peut-être pour ça que je veux tant un animal ici? Au moins je serais indispensable à quelqu'un, et je distribuerais toute ma tendresse sur un ptit chat trop cute *o*  Euh je m'égare...

C'est aussi parce que je voulais être utile quelque part et aider des gens que je suis partie dans ce boulot. Mais je m'aperçois que ça ne réalise pas du tout ce souhait pour l'instant...

Tags:
 
 
Current Mood: melancholymelancholy
Current Music: Nausicaä of the valley of the wind